Cours d'anglais gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
Des millions de comptes créés.

100% gratuit !
[Avantages]


Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon d'anglais !



- Accueil
- Aide/Contact
- Accès rapides
- Lire cet extrait
- Livre d'or
- Nouveautés
- Plan du site
- Presse
- Recommander
- Signaler un bug
- Traduire cet extrait
- Webmasters
- Lien sur votre site



> Nos sites :
-Jeux gratuits
-Nos autres sites
   


<< Retour au forum || Aller tout en bas

Exercices du forum
Retrouvez des centaines d'exercices ici et créez votre propre test ici. D'autres exercices sont également disponibles dans le forum English only

CLIQUEZ ICI POUR REPONDRE A CE SUJET


God save la France
Message de marie11 posté le 12-02-2007 à 14:03:34 (S | E | F | I)

Bonjour,

« God save la France » est le titre français du roman de Stephen Clarke « A year in the MERDE »

In his first novel, Stephen Clarke gives a laugh-out-loud account of the pleasures and perils of being a Brit in France.

Voici un extrait de ce livre que je vous propose de traduire. Peut-être serez-vous tenté de le lire en intégralité. C'est un roman de la veine de "Three men in a boat" de J.K.Jerome.

correction lundi 19 février


Commuting, I found, was much less stressful than in London. For a start, at rush hours there was a train about every minute. And yes, French minutes have sixty seconds. If you missed one train, you just waited a few seconds for the next one. No sweat. And talking of sweat, contrary to popular belief, the French didn't smell as though they'd been rubbing their armpits with raw garlic. I detected only perfume and after-shave. People were a bit more blank-faced than London commuters, and almost none of them were reading newspapers, but apart from that, the major difference from London was that, if you had to stand, you could actually stand instead of being bent double like you are on the Tube. Why did those London engineers build such tiddly tunnels ? Did they think that only hobbits* would ride the Tube ?

* An imaginary being similar to a person but smaller and with hairy feet invented by J.R.R Tolkien.
hobbit = hobbit



Réponse: God save la France de maya13, postée le 12-02-2007 à 17:35:36 (S | E)
hello marie,

J'ai trouvé que les trajets quotidiens étaient beaucoup moins stressant qu'à Londres. D'abord, aux heures de pointe, il y avait un train environ chaque minute. Et, oui, les minutes françaises ont bien 60 secondes ! Si vous ratiez un premier train vous n'aviez que quelques secondes à attendre le suivant. Pas de problème ! Quant à la transpiration, et contrairement à la croyance populaire, les français ne sentent pas comme s'ils venaient de se passer les aisselles à l'ail cru. Je n'ai décelé que des odeurs de parfum et d'après-rasage. Les visages des gens paraissaient un peu plus inexpressifs que ceux des banlieusards londoniens et pratiquement aucun d'eux ne lisait de journal ;
mais à part ça, la plus grande différence avec Londres était que si vous deviez rester debout, vous pouviez vous tenir droit au lieu d'être plié en deux comme dans le métro londonien. Pourquoi ces sacré ingénieurs londoniens ont-ils creusé des tunnels aussi minuscules ? Pensaient-ils que seuls des "hobbits" prendraient le métro ?

merci marie. j'ai lu "A year in the merde" que j'ai trouvé assez drôle. Malheureusement je l'ai lu en anglais et donc je n'avais pas la traduc sous les yeux ...


Réponse: God save la France de lili24771, postée le 12-02-2007 à 17:37:59 (S | E)
Hi!

Thank you, it is an excellent idea to translate an extract of book....

Here my translation :



D'une manière générale, j'ai trouvé que c'était beaucoup moins stressant qu'à Londres. Tout d'abord, aux heures de pointe, il y a un train toutes les minutes. Et oui, les minutes françaises ne comptent elles aussi que 60 secondes...Si vous loupez un train, vous ne devrez attendre que quelques secondes pour le prochain. (là petite hésitation si je traduis par "facile", il n'y a pas de lien avec la prochaine phrase) Pas de quoi suer. En parlant de sueur, contrairement à la croyance populaire, les français ne sentent pas des aisselles comme si ils y avaient frotté de l'ail cru. J'ai seulement detecté des odeurs de parfum et d'après-rasage. (Là, j'avoue j'ai beaucoup de mal à traduire blank-faced... ) Les gens paraissent un peu plus pâle que les londoniens, et presque aucun d'entre eux ne lisent le journal. Mais à part ça, la différence majeure avec Londres c'est qu'en vous tenant debout dans le métro, vous n'êtes pas obligé de vous plier en deux. Pourquoi ces ingénieurs londoniens ont-ils conçu de tels métros? Ont-ils pensé qu'il n'y aurait que des hobbits qui y voyageraientt?






Réponse: God save la France de nanette33, postée le 12-02-2007 à 21:53:56 (S | E)
Hello Marie, bonsoir chère compatriote !

J'ai trouvé que les trajets quotidiens étaient beaucoup moins stressants qu'à Londres. Pour un départ à l'heure de pointe, il y avait un train à chaque minute. Et oui, les minutes françaises ont 60 secondes. Si vous manquez un train, vous attendez seulement quelques secondes pour prendre le suivant. Pas de quoi transpirer. En parlant de transpiration, contrairement à la croyance populaire, les français ne sentent pas comme s'ils frottaient leurs aisselles avec de l'ail cru () J'ai détecté uniquement le parfum et l'après-rasage. Les gens étaient un peu plus pâles que les banlieusards de Londres et presque personne ne lisait les journaux mais, à part cela, la différence principale avec Londres était que, si vous deviez rester debout, vous pouviez vraiment être debout au lieu d'être courbé en deux comme on l'est dans le métro (londonien). Pourquoi ces ingénieurs londoniens ont-ils construits des couloirs aussi étroits? Pensaient-ils que seuls des hobbits prendraient le métro ?




Réponse: God save la France de iry43, postée le 12-02-2007 à 22:05:23 (S | E)
Hello marie11,

J'ai trouvé que les trajets quotidiens étaient beaucoup moins stressants qu'à Londres. Pour commencer, aux heures d'affluence, il y avait un train environ à chaque minute. Et oui, les minutes françaises ont 60 secondes. Si vous manqué un train vous attendez juste quelques secondes pour le prochain. Facile! En parlant de facile contrairement à la croyance populaire les français ne sentent pas les aisselles passées à l'ail cru. J'ai perçu seulement l'odeur d'près rasage. Les gens sont un peu plus inexpressifs que les banlieusards londonniens et presqu'aucun d'eux ne lisait le journal. Mais à part cela la difference majeure avec Londres était que si vous deviez rester debout, vous pouviez vous tenir droit, au d'être plié en deux comme dans le métro Londonnien. Pourquoi ces ingénieurs londonniens ont-ils construit des tunnels si minuscules? Pensaient-ils que seuls des "hobbits" prendraient le métro?

Thanks a lot marie,


Réponse: God save la France de marie11, postée le 19-02-2007 à 19:37:14 (S | E)
Bonjour.

Dans ce court passage l'auteur compare le métro parisien avec le "Tube" londonien.

Les banlieusards parisiens ont leurs équivalents londoniens : commuters.
Commuting signifie donc ici prendre le métro.
Blank-faced ──> visage sans expression ; regard vide
For a start ──> pour commencer; d'abord ; en premier lieu.

Voici ce que je vous propose.

Prendre le métro à Paris est, à mon sens, beaucoup moins stressant qu'à Londres. D'abord, aux heures de pointe, il y a une rame toutes les minutes. Et bien évidemment, les minutes françaises ont soixante secondes. Ainsi, si vous ratez une rame ,vous n'attendez que quelques secondes la rame suivante. Pas de quoi piquer une suée. A propos de sueur, contrairement à une croyance établie, les français ne sentent pas comme s'ils s'étaient frotté les aisselles avec de l'ail écrasé. Moi, je n'ai détecté que des odeurs de parfum et d'après-rasage. Ici, les gens ont des visages moins expressifs que dans le Tube londonien et presque personne ne lit le journal. Mais, la différence importante réside dans le fait que si vous êtes amené à rester debout vous pouvez vous tenir droit. Nul besoin de se plier en deux comme chez nous. Pourquoi diable les ingénieurs anglais ont-ils construit des tunnels aussi bas ? Croyaient-ils que le Tube était fait pour des Hobbits.

Je vous remercie de votre participation.


Réponse: God save la France de magstmarc, postée le 19-02-2007 à 20:09:00 (S | E)
marie11

Je ne suis pas très calée pour ce genre d'exercice, mais voilà ma tentative ...

J'ai trouvé que les correspondances étaient moins stressantes qu'à Londres.. Pour commencer, aux heures de pointe il y avait à peu près un train touts les minutes. Et, au fait, les minutes françaises ont 60 secondes. Si vous ratiez un train, vous attendiez le prochain pendant quelques secondes. Sans transpiration. Et à propos de transpiration, contrairament à la croyance populaire, j'ai trouvé que les Français ne sentaient pas comme s'ils s'étaient frottés les aisselles avec de l'ail cru. Je n'ai détecté que du parfum et de l'after-shave. Les gens en correspondance avaient le visage un peu plus pâle qu'à Londres, et presque aucun ne lisait de journal, mais à part cela, la plus grande differénce d'avec Londres était que, si vous deviez rester debout, vous étiez vraiment debout et pas courbé en deux comme dans le "Tube". Pourquoi est-ce que ces ingénieurs Londoniens construisent des tunnels si petits ? Pensaient-ils que seuls des hobbits* empunteraient le Tube ?

Good exercise


Réponse: God save la France de sugarsex, postée le 20-02-2007 à 13:24:03 (S | E)
Faire la navette, je trouve que j’étais beaucoup moins stressé qu’à Londres.
Au début, aux heures de pointe il y avait un train toutes les minutes.
Et oui, les minutes françaises ont soixante secondes.
Si vous manqué votre train, vous n’attendez juste que quelques secondes
pour le suivant.
Pas de sueur .En parlant de sueur, contrairement aux convictions populaire, les Français ne sentaient comme s’ils auraient frotté leurs aisselles
avec de l’ail.
Je n’ai détecté que du parfum et de l’après-rasage.
Les gens étaient un petit peu plus vide que les navetteurs londoniens et presque aucun d’entre eux ne lisaient le journal mais à part cela,la majeur différence de Londres était que si
vous deviez rester debout,vous pouviez en fait rester debout au lieu d’être courbé en deux comme sur un coude.
Pourquoi ces ingénieurs londoniens construisent-ils de tels minuscules tunnels.
Pensaient-ils que seulement les »hobbits » se promèneraient en métro ?








CLIQUEZ ICI POUR REPONDRE A CE SUJET


 


> INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Exercices | Aide/Contact

> INSEREZ UN PEU D'ANGLAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

> NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours de français | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provençal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

> INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée | Cookies.
| Cours, leçons et exercices d'anglais 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Livre d'or | Partager sur les réseaux |