Cours d'anglais gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
Des millions de comptes créés.

100% gratuit !
[Avantages]


Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon d'anglais !



- Accueil
- Aide/Contact
- Accès rapides
- Lire cet extrait
- Livre d'or
- Nouveautés
- Plan du site
- Presse
- Recommander
- Signaler un bug
- Traduire cet extrait
- Webmasters
- Lien sur votre site



> Nos sites :
-Jeux gratuits
-Nos autres sites
   


Ex 275/a mixed couple?

Cours gratuits > Forum > Exercices du forum || En bas

[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Ex 275/a mixed couple?
Message de here4u posté le 15-05-2024 à 14:41:10 (S | E | F)
Hello dears,

Toujours pas plus facile, mais pas vraiment difficile, voici la suite de notre histoire de Frank, " l'homme des bois ".
Encore quelques 'tricky passages', mais je sais que vous viendrez à bout de ce nouveau défi...
Courage à vous !

Translate into French:

She was more than he had expected in an Indian woman: quick to perceive the way his mind ran,
showing him sudden streaks of mischief-making gaiety, and sometimes a flash of affection. Before
the boy baby was born he drove her three hundred miles to Cheyenne and married her in the white
way. It was a sense of justice that impelled him to do this rather than any need in her eyes. For he
was learning that the horse and bottle of whisky were as binding as any ceremony on earth; and he
was also learning that though an Indian woman was a dutiful woman, immemorial custom guided her
in a way he could not hope to touch or change. A man’s work was a man’s; a woman’s work was hers
and the line was hard and clear. In the beginning he had shocked her by cutting the firewood and by
dressing down the game he brought in. It had shamed her for a while that he should descend to those
things; and only by angry command had he established the habit of eating at table instead of crosslegged
on a floor blanket. She was faithful to the discharge of the duty she owed him, but behind that girlish
face was an adamant will. The ways of a thousand generations were ingrained in her.
Often at night, smoking before the fire and watching his boy crawl so awkwardly across the floor, he felt
a strangeness at seeing her darkly crouched in a corner, lost in thoughts he could never reach.
Sometimes the color and the sound of his early days in Missouri came strongly to him and he wished
that she might know what was in his head. But he talked her tongue poorly and she would speak no
English; and so silence lay between them.
Meanwhile Two Dance town was born on the empty prairie sixty miles away and the valley below him
began to fill up with cattlemen long before he had thought they would come. Looking down from the
ramparts of the Yellows he could see houses far off under the sun and dust spiral up along the Two
Dance road, signals of a vanishing wilderness. His own people had finally caught up with him. And
then he knew he had become a squaw man.

Ernest HAYCOX.

Cet exercice est un et il se terminera le mercredi 29 mai 2024.
J'espère que vous serez nombreux à relever le défi!

May the FORCE be with you!




Réponse : Ex 275/a mixed couple? de boussoura2013, postée le 15-05-2024 à 15:04:58 (S | E)
Waouh c'est trop long

Elle était plus que ce à quoi il s'attendait chez une femme indienne : prompte à percevoir la façon dont son esprit fonctionnait,
lui montrant des traits soudains de gaieté malfaisante, et parfois un éclair d'affection. Avant
le garçon bébé est né, il l'a conduite trois cents milles jusqu'à Cheyenne et l'a épousée dans le blanc
chemin. C'était un sentiment de justice qui le poussait à faire cela plutôt qu'un besoin à ses yeux. Pour lui
j'apprenais que le cheval et la bouteille de whisky étaient aussi contraignants que n'importe quelle cérémonie sur terre ; et il
J'apprenais également que même si une femme indienne était une femme respectueuse, une coutume immémoriale la guidait.
d'une manière qu'il ne pouvait espérer toucher ou changer. Le travail d’un homme était celui d’un homme ; le travail d'une femme était le sien
et la ligne était dure et claire. Au début, il l'avait choquée en coupant le bois de chauffage et en
habiller le jeu qu'il avait introduit. Cela lui avait fait honte pendant un moment qu'il descende vers ces
des choses; et ce n'est que par ordre colérique qu'il avait pris l'habitude de manger à table plutôt que les jambes croisées.
sur une couverture de sol. Elle était fidèle à l'accomplissement du devoir qu'elle lui devait, mais derrière ce côté jeune fille
le visage était une volonté catégorique. Les habitudes de mille générations étaient ancrées en elle.
Souvent la nuit, fumant devant le feu et regardant son garçon ramper si maladroitement sur le sol, il se sentait
une étrangeté de la voir sombrement accroupie dans un coin, perdue dans des pensées qu'il ne pourrait jamais atteindre.
Parfois, la couleur et le son de ses débuts dans le Missouri lui revenaient fortement et il souhaitait
pour qu'elle sache ce qu'il avait en tête. Mais il parlait mal sa langue et elle ne parlait pas
Anglais; et ainsi le silence régnait entre eux.
Pendant ce temps, la ville de Two Dance est née dans la prairie vide à soixante milles de là et dans la vallée en contrebas.
commença à se remplir d'éleveurs bien avant qu'il ait pensé qu'ils viendraient. En regardant depuis le
remparts des Jaunes, il apercevait au loin des maisons sous le soleil et des spirales de poussière le long des Deux
Route de la danse, signaux d’une nature sauvage en voie de disparition. Son propre peuple l'avait finalement rattrapé. Et
alors il comprit qu'il était devenu un squaw.



Réponse : Ex 275/a mixed couple? de gerold, postée le 15-05-2024 à 21:24:23 (S | E)
Hello !

Pas si facile ...

Elle avait plus que ce qu'il s'était attendu à trouver chez une Indienne : prompte à saisir sa façon de penser, elle lui montrait de soudains accès de gaîté malicieuse et, parfois, un éclair d'affection. Avant la naissance de leur fils, il l'emmena à Cheyenne, à trois cents miles (environ 480 km), et l'y épousa à la manière des Blancs. C'était sa droiture qui le poussait à le faire, plutôt qu'une nécessité qu'elle ne ressentait pas. Il commençait en effet à comprendre que le cheval et la bouteille de whisky l'engageaient tout autant que n'importe quelle cérémonie sur terre ; et aussi que, même si une Indienne était une femme de devoir, une coutume ancestrale la guidait sur une voie à laquelle il ne pouvait espérer ni accéder, ni rien changer. C'était à l'homme de faire le travail de l'homme, et à elle de faire celui de la femme, et la délimitation était rigide et claire. Au début, il l'avait choquée en coupant le bois à brûler et en apprêtant le gibier qu'il ramenait. Un moment, elle avait eu honte qu'il s'abaissât à ces tâches, et il avait dû faire preuve d'autorité pour imposer l'habitude de manger à table plutôt qu'assis en tailleur par terre sur une couverture. Elle s'acquittait fidèlement de ses devoirs envers lui, mais, derrière ce visage juvénile, se cachait une volonté inébranlable. L'héritage d'un millier de générations était enraciné en elle. Le soir, souvent, alors qu'il fumait devant le feu, regardant son fils ramper si maladroitement sur le sol, il trouvait étrange de la voir accroupie, morose, dans un coin, perdue dans des pensées qui lui seraient à jamais inaccessibles. Parfois, les couleurs et les sons de sa jeunesse dans le Missouri se rappelaient vigoureusement à lui, et il eût aimé lui faire partager ses souvenirs. Mais il parlait mal sa langue, et elle ne parlait pas l'anglais, et ainsi régnait le silence entre eux. Entre-temps, à 60 miles (95 kilomètres environ) de là, la prairie déserte avait enfanté la ville de Two Dance, et les éleveurs commençaient à coloniser la vallée en contrebas bien plus tôt qu'il ne l'eût cru. Du haut de sa citadelle des Collines Jaunes, il pouvait voir dans le lointain des maisons briller au soleil, et des tourbillons de poussière s'élever tout le long de la route de Two Dance, signes annonciateurs de la fin des grands espaces sauvages. Son propre peuple l'avait finalement rattrapé. Et c'est alors qu'il prit conscience qu'il était devenu un « squaw man », un Blanc marié à une Indienne.



Réponse : Ex 275/a mixed couple? de amalia80, postée le 18-05-2024 à 08:25:13 (S | E)
Hello; Thank you for the correction

Elle était plus que ce dont à quoi il s'attendait chez une femme Indienne : prompte à percevoir le cheminement de son esprit, lui montrant de soudains traits de gaîté espiègle et parfois un éclair d'affection.
Avant la naissance de leur petit garçon, il la conduisit à 300 miles de Cheyenne, et l'épousa à la manière des Blancs .Ce fut un sens de justice qui le poussa à faire cela plutôt qu'une nécessité pour elle car il avait compris que le cheval et la bouteille de whisky l'engageaient autant que n'importe quelle cérémonie sur terre; et il apprenait aussi ,que même si une femme Indienne était une femme de devoir, la coutume ancestrale la guidait d'une façon qu'il ne pourrait espérer toucher ou changer. Le travail d'un homme était celui de l'homme, et le travail d'une femme était le sien, et la ligne de séparation était rigide et claire. Au début, il l'avait choquée en coupant le bois de chauffage et en dépouillant le gibier qu'il rapportait. Pendant un certain temps, elle avait eu honte qu'il s'abaisse à de telles choses et il avait dû imposer autoritairement l'habitude de manger à table plutôt qu'assis en tailleur sur une couverture. Elle accomplissait fidèlement ses devoirs envers lui , mais derrière ce visage juvénile se cachait une volonté inflexible. Les habitudes d'un millier de générations étaient ancrées en elle.
Souvent le soir, en fumant devant le feu et en regardant son fils ramper si maladroitement sur le sol, il éprouvait un sentiment étrange à la voir dans un coin ,accroupie sur le sol, perdue dans des pensées qu'il ne pourrait jamais atteindre.
Parfois, les couleurs et les sons de ses débuts dans le Missouri lui revenaient avec force , et il aurait souhaité qu'elle puisse savoir ce qu'il avait dans la tête. Mais il parlait mal sa langue ,et elle ne parlait pas Anglais, et ainsi le silence s'installa entre eux.
Pendant ce temps, à 60 miles de là, la ville de Two dance naissait sur la prairie déserte, et la vallée en contrebas commença à se remplir d'éleveurs de bétail bien avant qu'i n'eut pensé qu' 'ils viendraient.
En regardant du haut des remparts des Yellow hills, il pouvait voir au loin, des maisons sous le soleil et la spirale de poussière s'élever le long de la route de Two dance, signe de la disparition de la nature sauvage. Son propre peuple l'avait finalement rattrapé; et c'est alors qu'il sut qu'il était devenu un homme sqaw.!




[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Cours gratuits > Forum > Exercices du forum


 


> INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Exercices | Aide/Contact

> INSEREZ UN PEU D'ANGLAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

> NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours de français | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provençal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

> INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée | Cookies.
| Cours, leçons et exercices d'anglais 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Livre d'or | Partager sur les réseaux |