Cours d'anglais gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
Des millions de comptes créés.

100% gratuit !
[Avantages]


Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon d'anglais !



- Accueil
- Aide/Contact
- Accès rapides
- Imprimer
- Lire cet extrait
- Livre d'or
- Nouveautés
- Plan du site
- Presse
- Recommander
- Signaler un bug
- Traduire cet extrait
- Webmasters
- Lien sur votre site



> Nos sites :
-Jeux gratuits
-Nos autres sites
   


Une pièce de théâtre

Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Une pièce de théâtre
Message de fatiati51 posté le 28-11-2022 à 17:37:35 (S | E | F)
Bonjour,
S'il vous plaît, pourriez vous m'aider à corriger cette pièce de théâtre destinée aux élèves du primaire? Merci d'avance.
Le droit de choisir sa carrière
La maman : Houda, qu’est-ce que tu fais ? Il faut travailler pour devenir médecin.
Houda : tu sais maman que je n’aime pas cette carrière, j’adore le métier de l’enseignement,
La maman : nous avons beaucoup parlé de ce sujet, tes parents sont médecins, ton grand frère est à la faculté de la médecine, ton oncle et ta tante sont aussi médecins, je n’accepterai jamais que ma fille choisisse une autre carrière que la médecine.
Houda : mais maman j’aime les enfants, leur innocence, leur spontanéité ….
La maman : ça suffit Houda, pourquoi tu es têtue comme ça ? À tes livres maintenant.
Le jour suivant, Houda a rencontré ses amies Mariam et Imane au jardin.
Houda : Bonjour Mariam, Bonjour Imane
Imane et Mariam : Bonjour, Houda, qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi es-tu triste ?
Houda leur raconte ce qui s’est passé avec sa mère et comment elle insiste qu’elle doive intégrer la faculté de la médecine.
Mariam : personne n’a le droit d‘imposer une carrière à une autre.
Imane : chacun est libre de choisir la carrière qu’il veut.
Mariam : et si nous discutons ce sujet avec ta maman ?
Houda : elle sera une perte de temps, j’ai essayé pas mal de fois de la convaincre, malheureusement elle refuse l’idée d’une carrière hors la médecine.
Imane : ne t’inquiète pas Houda, on pourrait la convaincre autrement.
Houda : donc je vous invite cet après-midi pour un verre de thé.
Houda : maman, mes meilleures amies veulent te saluer.
La maman : bonjour, mes petites, Houda m’a beaucoup parlé de vous.
Mariam : Bonjour, madame, Houda est notre meilleure amie, elle nous aide à résoudre les exercices difficiles, et nous explique clairement les leçons compliquées. Elle sera une un bon professeur.
La maman : Houda est un futur médecin
Imane : madame, vous êtes médecin, et sans doute vous avez rêvé de le devenir depuis votre enfance ?
La maman : bien sûr, depuis mon enfance j’ai rêvé d’être médecin et j’ai fait tout mon mieux pour le devenir.
Mariam : pensez-vous qu’une personne qui exerce un métier qui ne le plait pas sera heureuse ?
La maman : Bien sûr que non, elle sera la plus malheureuse du monde.
Imane : madame, si vous imposez à votre fille de devenir médecin, alors qu’elle ne l’aime pas, elle sera la plus malheureuse du monde.
Mariam : madame, si vous voulez voir votre fille heureuse, laissez-la choisir la carrière qui lui plait.
Houda : maman, l’enseignement est une noble profession. D’ailleurs, tous les médecins sont formés par des enseignants.
La maman : je pense que vous avez raison les filles, le but de chaque mère et de voir sa fille heureuse. Houda, tu es libre de choisir la carrière qui te plait, c’est votre avenir et tu es la seule à décider comment le construire et je serai toujours à tes côtés pour t’aider et pour te soutenir.
Houda : merci maman.


Réponse : Une pièce de théâtre de gerondif, postée le 29-11-2022 à 00:51:41 (S | E)
Bonjour
Erreurs en bleu. (Mettez des majuscules au début de vos phrases).
La maman : Houda, qu’est-ce que tu fais ? Il faut travailler pour devenir médecin.
Houda : tu sais maman que je n’aime pas cette carrière, j’adore le métier de l’enseignement, (on dit soit les métiers de l'enseignement, soit le métier d'enseignant)
La maman : nous avons beaucoup parlé de ce sujet, tes parents sont médecins, ton grand frère est à la faculté de la (à supprimer) médecine, ton oncle et ta tante sont aussi médecins, je n’accepterai jamais que ma fille choisisse une autre carrière que la médecine.
Houda : mais maman j’aime les enfants, leur innocence, leur spontanéité ….
La maman : ça suffit Houda, pourquoi tu es (familier mais courant. es-tu serait la version correcte) têtue comme ça ? À tes livres maintenant.
Le jour suivant, Houda a rencontré (un passé simple irait mieux) ses amies Mariam et Imane au jardin.
Houda : Bonjour Mariam, Bonjour Imane !
Imane et Mariam : Bonjour, Houda, qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi es-tu triste ?
Houda leur raconte ce qui s’est passé avec sa mère et comment elle insiste qu’elle doive (mauvais choix de construction : on insiste pour que quelqu'un fasse quelque chose) intégrer la faculté de la médecine.
Mariam : personne n’a le droit d‘imposer une carrière à une autre.
Imane : chacun est libre de choisir la carrière qu’il veut.
Mariam : et si nous discutons (construction à l'anglaise. il manque un de) ce sujet avec ta maman ?
Houda : elle sera une perte de temps ( utilisez un pronom démonstratif devant sera), j’ai essayé pas mal de fois de la convaincre, malheureusement elle refuse l’idée d’une carrière hors de la médecine.
Imane : ne t’inquiète pas Houda, on pourrait la convaincre autrement.
Houda : donc je vous invite cet après-midi pour (prendre) un verre de thé.
Houda : maman, mes meilleures amies veulent te saluer.
La maman : bonjour, mes petites, Houda m’a beaucoup parlé de vous.
Mariam : Bonjour, madame, Houda est notre meilleure amie, elle nous aide à résoudre les exercices difficiles, et nous explique clairement les leçons compliquées. Elle sera une un bon professeur.
La maman : Houda est un futur médecin.
Imane : madame, vous êtes médecin, et sans doute vous avez rêvé de le devenir depuis votre enfance ?
La maman : bien sûr, depuis mon enfance j’ai rêvé d’être médecin et j’ai fait tout mon mieux (on dit soit "tout mon possible", soit "de mon mieux") pour le devenir.
Mariam : pensez-vous qu’une personne qui exerce un métier qui ne le (erreur de pronom) plait pas sera heureuse ?
La maman : Bien sûr que non, elle sera la plus malheureuse du monde.
Imane : madame, si vous imposez à votre fille de devenir médecin, alors qu’elle ne l’aime pas l' se rapporterait à une personne ou à une action, ici il faudra utilser "cela"), elle sera la plus malheureuse du monde.
Mariam : madame, si vous voulez voir votre fille heureuse, laissez-la choisir la carrière qui lui plait.
Houda : maman, l’enseignement est une noble profession. D’ailleurs, tous les médecins sont formés par des enseignants.
La maman : je pense que vous avez raison les filles, le but de chaque mère et de voir sa fille heureuse. Houda, tu es libre de choisir la carrière qui te plait, c’est votre avenir et tu es la seule à pouvoir décider comment le construire et je serai toujours à tes côtés pour t’aider et pour te soutenir.
Houda : merci maman.



Réponse : Une pièce de théâtre de fatiati51, postée le 29-11-2022 à 07:35:19 (S | E)
Bonjour,
Merci gérondif pour votre aide, voici la correction.
Le droit de choisir sa carrière
La maman : Houda, qu’est-ce que tu fais ? Il faut travailler pour devenir médecin.
Houda : Tu sais maman que je n’aime pas cette carrière, j’adore le métier d’enseignant,
La maman : Nous avons beaucoup parlé de ce sujet, tes parents sont médecins, ton grand frère est à la faculté de médecine, ton oncle et ta tante sont aussi médecins, je n’accepterai jamais que ma fille choisisse une autre carrière que la médecine.
Houda : Mais maman j’aime les enfants, leur innocence, leur spontanéité ….
La maman : ça suffit Houda, pourquoi es-tu têtue comme ça ? À tes livres maintenant.
Le jour suivant, Houda rencontra ses amies Mariam et Imane au jardin.
Houda : Bonjour Mariam, Bonjour Imane
Imane et Mariam : Bonjour, Houda, qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi es-tu triste ?
Houda leur raconte ce qui s’est passé avec sa mère et comment elle insiste qu’elle intégre la faculté de médecine.
Mariam : Personne n’a le droit d‘imposer une carrière à une autre.
Imane : Chacun est libre de choisir la carrière qu’il veut.
Mariam : Et si nous discutons de ce sujet avec ta maman ?
Houda : Ce sera une perte de temps, j’ai essayé pas mal de fois de la convaincre, malheureusement elle refuse l’idée d’une carrière hors la médecine.
Imane : Ne t’inquiète pas Houda, on pourrait la convaincre autrement.
Houda : Donc je vous invite cet après-midi pour prendre un verre de thé.
Houda : Maman, mes meilleures amies veulent te saluer.
La maman : Bonjour, mes petites, Houda m’a beaucoup parlé de vous.
Mariam : Bonjour, madame, Houda est notre meilleure amie, elle nous aide à résoudre les exercices difficiles, et nous explique clairement les leçons compliquées. Elle sera une un bon professeur.
La maman : Houda est un futur médecin
Imane : Madame, vous êtes médecin, et sans doute vous avez rêvé de le devenir depuis votre enfance ?
La maman : Bien sûr, depuis mon enfance j’ai rêvé d’être médecin et j’ai fait tout mon possible pour le devenir.
Mariam : Pensez-vous qu’une personne qui exerce un métier qui ne lui plait pas sera heureuse ?
La maman : Bien sûr que non, elle sera la plus malheureuse du monde.
Imane : Madame, si vous imposez à votre fille de devenir médecin, alors qu’elle n’aime pas cela, elle sera la plus malheureuse du monde.
Mariam : Madame, si vous voulez voir votre fille heureuse, laissez-la choisir la carrière qui lui plait.
Houda : Maman, l’enseignement est une noble profession. D’ailleurs, tous les médecins sont formés par des enseignants.
La maman : Je pense que vous avez raison les filles, le but de chaque mère et de voir sa fille heureuse. Houda, tu es libre de choisir la carrière qui te plait, c’est votre avenir et tu es la seule à pouvoir décider comment le construire et je serai toujours à tes côtés pour t’aider et pour te soutenir.
Houda : Merci maman.



Réponse : Une pièce de théâtre de gerondif, postée le 29-11-2022 à 14:17:50 (S | E)
Bonjour
corrections en vert, ne pas les supprimer dans votre texte.
Le droit de choisir sa carrière
La maman : Houda, qu’est-ce que tu fais ? Il faut travailler pour devenir médecin. ("si tu veux un jour devenir médecin" est ce qui me vient spontanément en tête.)
Houda : Tu sais maman (je mettrais "Maman," en apposition en début de phrase) que je n’aime pas cette carrière, j’adore le métier d’enseignant,
La maman : Nous avons beaucoup parlé de ce sujet, tes parents sont médecins, ton grand frère est à la faculté de médecine, ton oncle et ta tante sont aussi médecins, je n’accepterai jamais que ma fille choisisse une autre carrière que la médecine.
Houda : Mais maman j’aime les enfants, leur innocence, leur spontanéité ….
La maman : ça suffit Houda, pourquoi es-tu têtue comme ça ? À tes livres maintenant.
(Le jour suivant, Houda rencontra ses amies Mariam et Imane au jardin.)
(finalement, je crois que j'ai tort, on va traiter cela comme des indications scéniques dans une pièce de théatre, donc, le présent ira bien)
Houda : Bonjour Mariam, Bonjour Imane !
Imane et Mariam : Bonjour, Houda, qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi es-tu (si)triste ?
(Houda leur raconte ce qui s’est passé avec sa mère et comment elle insiste pour qu’elle ingre (accent grave) la faculté de médecine.
Mariam : (Mais) Personne n’a le droit d‘imposer une carrière à une autre.
Imane : Chacun est libre de choisir la carrière qu’il veut.
Mariam : Et si nous discutons (à mettre au conditionnel) de ce sujet avec ta maman ?
Houda : Ce sera une perte de temps, j’ai essayé pas mal de fois (me semble un peu familier.
Un nombre incalculable de fois, de nombreuses fois, ) de la convaincre, malheureusement elle refuse l’idée d’une carrière hors la médecine.
Imane : Ne t’inquiète pas Houda, on pourrait la convaincre autrement.
Houda : Donc je vous invite cet après-midi pour prendre un verre de thé.
(Un peu plus tard.)
Houda : Maman, mes meilleures amies veulent te saluer.
La maman : Bonjour, mes petites, Houda m’a beaucoup parlé de vous.
Mariam : Bonjour, madame, Houda est notre meilleure amie, elle nous aide à résoudre les exercices difficiles, et nous explique clairement les leçons compliquées. Elle sera une un bon professeur.
La maman : Non, Houda est un futur médecin
Imane : Madame, vous êtes médecin, et sans doute vous avez (inversion plus correcte) rêvé de le devenir depuis votre enfance ?
La maman : Bien sûr, depuis mon enfance j’ai rêvé d’être médecin et j’ai fait tout mon possible pour le devenir.
Mariam : Pensez-vous qu’une personne qui exerce un métier qui ne lui plait pas sera heureuse ?
La maman : Bien sûr que non, elle sera la plus malheureuse du monde.
Imane : Madame, si vous imposez à votre fille de devenir médecin, alors qu’elle n’aime pas cela, elle sera la plus malheureuse du monde.
Mariam : Madame, si vous voulez voir votre fille heureuse, laissez-la choisir la carrière qui lui plait.
Houda : Maman, l’enseignement est une noble profession. D’ailleurs, tous les médecins sont formés par des enseignants.
La maman : Je pense que vous avez raison les filles, le but de chaque mère et de voir sa fille heureuse. Houda, tu es libre de choisir la carrière qui te plait, c’est votre (plutôt ton avenir si la mère s'adresse à sa fille, puisqu'elle continue sa phrase en disant tu es...) avenir et tu es la seule à pouvoir décider comment le construire et je serai toujours à tes côtés pour t’aider et pour te soutenir.
Houda : Merci maman.



Réponse : Une pièce de théâtre de fatiati51, postée le 29-11-2022 à 16:54:42 (S | E)
Bonjour,
Merci infiniment gerondif de votre aide, voici la correction.
Le droit de choisir sa carrière
La maman : Houda, qu’est-ce que tu fais ? Il faut travailler pour devenir médecin.
Houda : Tu sais maman que je n’aime pas cette carrière, j’adore le métier d’enseignant,
La maman : Nous avons beaucoup parlé de ce sujet, tes parents sont médecins, ton grand frère est à la faculté de médecine, ton oncle et ta tante sont aussi médecins, je n’accepterai jamais que ma fille choisisse une autre carrière que la médecine.
Houda : Mais maman j’aime les enfants, leur innocence, leur spontanéité ….
La maman : ça suffit Houda, pourquoi es-tu têtue comme ça ? À tes livres maintenant.
Le jour suivant, Houda rencontre ses amies Mariam et Imane au jardin.
Houda : Bonjour Mariam, Bonjour Imane
Imane et Mariam : Bonjour, Houda, qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi es-tu triste ?
Houda leur raconte ce qui s’est passé avec sa mère et comment elle insiste pour qu’elle intègre la faculté de médecine.
Mariam : Personne n’a le droit d‘imposer une carrière à une autre.
Imane : Chacun est libre de choisir la carrière qu’il veut.
Mariam : Et si nous discuterions de ce sujet avec ta maman ?
Houda : Ce sera une perte de temps, j’ai essayé pas mal de fois de la convaincre, malheureusement elle refuse l’idée d’une carrière hors la médecine.
Imane : Ne t’inquiète pas Houda, on pourrait la convaincre autrement.
Houda : Donc je vous invite cet après-midi pour prendre un verre de thé.
(Un peu plus tard.)
Houda : Maman, mes meilleures amies veulent te saluer.
La maman : Bonjour, mes petites, Houda m’a beaucoup parlé de vous.
Mariam : Bonjour, madame, Houda est notre meilleure amie, elle nous aide à résoudre les exercices difficiles, et nous explique clairement les leçons compliquées. Elle sera une un bon professeur.
La maman : Non, Houda est un futur médecin
Imane : Madame, vous êtes médecin, et sans doute avez-vous rêvé de le devenir depuis votre enfance ?
La maman : Bien sûr, depuis mon enfance j’ai rêvé d’être médecin et j’ai fait tout mon possible pour le devenir.
Mariam : Pensez-vous qu’une personne qui exerce un métier qui ne lui plait pas sera heureuse ?
La maman : Bien sûr que non, elle sera la plus malheureuse du monde.
Imane : Madame, si vous imposez à votre fille de devenir médecin, alors qu’elle n’aime pas cela, elle sera la plus malheureuse du monde.
Mariam : Madame, si vous voulez voir votre fille heureuse, laissez-la choisir la carrière qui lui plait.
Houda : Maman, l’enseignement est une noble profession. D’ailleurs, tous les médecins sont formés par des enseignants.
La maman : Je pense que vous avez raison les filles, le but de chaque mère et de voir sa fille heureuse. Houda, tu es libre de choisir la carrière qui te plait, c’est ton avenir et tu es la seule à pouvoir décider comment le construire et je serai toujours à tes côtés pour t’aider et pour te soutenir.
Houda : Merci maman.



Réponse : Une pièce de théâtre de gerondif, postée le 30-11-2022 à 09:38:54 (S | E)
Bonjour
Oups, je vous ai donné une mauvaise indication."Et si nous discutions" était à mettre à l'imparfait.
Votre texte est à présent correct.
Mais voir le message suivant !
Merci à gérold d'avoir mieux lu votre texte !
Je n'avais pas vu que vous me donniez le choix entre un et une professeur. On peut en abrégé dire un prof ou une prof mais un professeur. En langage soutenu, "madame le professeur".
gerold a raison sur le deuxième point, quiconque ou qui que ce soit conviendrait mieux en effet à une phrase commençant par "personne".



Réponse : Une pièce de théâtre de gerold, postée le 30-11-2022 à 13:04:38 (S | E)
Bonjour

Cette phrase me semble fausse :

"Mariam : Personne n’a le droit d‘imposer une carrière à une autre."
Le problème, à mon avis, est que "personne" n'est pas un nom, mais un pronom indéfini dans votre phrase. Celle-ci ne peut pas se terminer par "à une autre", c'est-à-dire "à une autre personne".
Il me semble qu'il faudrait dire soit : "Aucune personne n’a le droit d‘imposer une carrière à une autre.", "personne" étant alors un nom, soit, avec deux pronoms indéfinis, "Personne n’a le droit d‘imposer une carrière à quiconque."

Elle sera une un bon professeur.




[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










 


> INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Exercices | Aide/Contact

> INSEREZ UN PEU D'ANGLAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

> NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours de français | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provençal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

> INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée | Cookies.
| Cours, leçons et exercices d'anglais 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Livre d'or | Partager sur les réseaux